• récents ajouts

    Loading...
    image Elisabeth Blind 1.jpg image Elisabeth Blind 2.jpg image Marie Sallantin 1.jpg image Raphaelle Boutie 1.jpg image Pierre Marie Ziegler 1.jpg image Raphaelle Boutie 2.jpg image Pierre Marie Ziegler 3.jpg image Marie Sallantin 3.jpg image Pierre Marie Ziegler 2.jpg image Marie Sallantin 2.jpg image Elisabeth Blind 3.jpg image Raphaelle Boutie 3.jpg
  • Recherche par catégorie

  • Publications récentes

  • Commentaires récents

  • “Je vends ce livre excessivement bien”

    Par sallantin | 30 septembre 2014

    dit la libraire de  APPEL.S.A PLEIN CIEL RÉPUBLIQUE 20BD Voltaire Paris 11, très intéressée par le sujet  des ANNÉES NOIRES DE LA PEINTURE , éditions PG De Roux
    Le livre est dans sa vitrine depuis sa sortie, soit depuis une année.
    Avis aux libraires intéressés!!

    Catégorie : Actualité, Panier de citations, librairie | Pas de commentaire »

    Du nouveau dans “Les Echos”

    Par le webmaster | 23 juin 2014

    « Je pense, contrairement à ce qu’on dit, que l’art contemporain est en crise. Il est mené non par des musées et des collectionneurs mais par des milliardaires qui s’amusent en achetant des objets qui leur donnent un pouvoir social. Des parodies d’œuvres d’art. Dans ma galerie je fais autre chose et j’en paie le prix au risque d’être bien moins visible »
    20 juin 2014 Judith Benhamou-Huet rapporte dans son article les propos  du galeriste de Paris et Berlin Jocelyn Wolff qui vient de recevoir à Bâle le prix des galeries d’art d’Europe pour l’innovation et la créativité.
    En savoir plus

    Catégorie : Actualité, Débats | 1 Commentaire »

    ART OU NON ART ? du nouveau sur ARTE

    Par le webmaster | 16 juin 2014

    Hans Ulrich Obrist et Aude de Kerros sur ARTE dans l’émission square du dimanche 15 juin 2014
    C’est un montage  - de type collage car ils ne se sont pas rencontrés et n’en sont pas informés –  entre deux analyses qui se croisent et surtout s’opposent sur l’art récent.
    Arte moins consensuel ?

    Catégorie : Actualité, Débats | 2 Commentaires »

    Martial Raysse

    Par le webmaster | 14 mai 2014

    « Si la France veut un grand peintre en ce début du XXIè siècle , c’est moi, ce n’est pas Buren . Il n’y a personne d’autre »
    Martial Raysse Le Journal de Arts n°412 25 avril – 8mai 2014 « Portrait » par Eric Tariant

    Catégorie : Actualité | 3 Commentaires »

    UNE LETTRE DE BERNADETTE MICHU : JOYEUX NOËL ET BONNE ANNÉE MADAME LA MINISTRE !

    Par le webmaster | 25 décembre 2013

    ” Madame la Ministre,  il y a une autre réalité de l’art que celle du marché actuel de l’art qui choque et scandalise les français par ses dérives  et son affairisme.
    Cette confusion doit cesser et vous pouvez y contribuer lors de la prochaine loi sur la création artistique. Vous le pouvez ! En prenant 4 mesures simples et de bon sens. 4 mesures urgentes.
    1-Arrêter la promotion des artistes vedettes de l’Art contemporain dans les circuits les plus prestigieux du patrimoine , LE LOUVRE, le musée D’ORSAY , VERSAILLES, BEAUBOURG ETC….. car elle est source majeure de conflits d’intérêts répercutés aux échelons inférieurs , par exemple aujourd’hui l’échelon des FRAC dans trente gares SNCF, et cela gangrène tout le milieu de l’art.
    2 – Rayer d’un trait de plume le corps des inspecteurs de la création qui vérole la création depuis trente ans.
    3- Faire appliquer  la règle qui interdit  dans les musées publics des monographies d’artistes vivants. Sa non application fausse depuis les années 60 les cotes des artistes en fabriquant de toutes pièces des positions dominantes privées avec l’argent public . Exemple de Martial Raysse et son galeriste Karel Mennour en mai 2014 à Beaubourg ! Qu’il y ait des sanctions sévères lorsque cette règle est transgressée au lieu d’en féliciter les acteurs !
    4-Demander aux commissions d’acquisition que chaque décisionnaire énonce ses critères comme cela est fait en Allemagne par respect du contribuable.
    Madame la Ministre, aujourd’hui les français sont de plus en plus nombreux à refuser une soit-disant excellence française dans les arts plastiques qui n’est que mensonge et tromperie.”

    Catégorie : Actualité, Editorial | 3 Commentaires »

    CHRISTINE SOURGINS commente “Années noires de la peinture” Les années noires de la peinture ou la carte du territoire …

    Par sallantin | 19 novembre 2013

    Les années noires de la peinture ou  la carte du territoire …

    Les 3 auteurs ont constitué un florilège de formules chocs qui en, quelques mots ou en un court paragraphe, définissent un mal français : la mise à mort bureaucratique de la Peinture. On en trouvera dans ce livre quelques preuves concrètes tels les aveux d’Alain Seban, directeur du centre Pompidou : « Longtemps on a répugné à défendre les artistes français de crainte d’être accusé de nationalisme. » Depuis cette déclaration, en 2007, qu’y a-t-il de changé ? Les Années noires égrènent les petites phrases assassines qui devraient mettre l’Etat en face de ses erreurs de gouvernance.

    …….    Il importait donc aussi de citer les peintres qui ont eu la lucidité de voir et le courage de parler. En particulier ceux réunis autour du site  Face à l’Art, tel Franck Longelin : « D’abord, il y a eu le mot d’ordre de la mort de la peinture. Aujourd’hui, on a remplacé ce mot d’ordre par : il y a un retour de la peinture, effectivement, mais une peinture qui ferait l’impasse sur la mémoire, sur le métier, une sorte de peinture froide et déracinée…une peinture contre la peinture…». Il y a aussi Patrice Giorda qui tacle d’un coup  Michel Onfray  et Marcel Duchamp, le premier ayant prétendu qu’avec le second « l’art est passé de la beauté au sens … »sic. « Comment un philosophe peut-il ne pas comprendre, que la beauté c’est la visibilité du sens, l’incarnation du sens, et que sens et beauté ne font qu’un ?…. » lui répond le peintre.? ?   Ailleurs  Boris Lejeune qualifie le fonctionnaire culturel de  «  gardien du nihilisme » et nos 3 auteurs ont des bonheurs d’écriture telle Marie Sallantin parlant de l’Art officiel comme d’un « néant médaillé » ou le savoureux (mais mortifère) « exil à la maison » d’Aude de Kerros : «  tout se fit par voie administrative, sans que pèse sur quiconque la menace d’un goulag. Les peintres n’ont subi qu’une relégation domestique, l’exil à la maison ». De quoi glaner quelques beaux aphorismes et démentir le slogan « bête comme un peintre »…
    Des articles donnent également la chronologie, le bilan, le paysage engendré par  cet ostracisme culturel ; avec  ces citations référencées, sa galerie de portraits où figure la  formation (ou son absence ) des protagonistes, « Les années noires »  dresse un état des lieux, esquisse la carte du territoire dévasté de la Peinture… là survit cependant des oasis résistant aux mirages de l’AC.

    Intégralité d e l’article ici

    Catégorie : Actualité | 1 Commentaire »

    « Article précédent